Our Blog

Les bouleversements économiques du Cloud computing ne sont pas de simples promesses, et de nombreuses entreprises prennent conscience du potentiel de ce phénomène qui réduit leur TCO de 30 à 80%[1](coût de possession des infrastructures) du fait, entre autres, de la mutualisation des ressources. Différents facteurs impliquent un même résultat : la création d’économies d’échelle. Les entreprises externalisent leurs infrastructures informatiques dans de très grands centres de données des prestataires de Cloud, ils bénéficient tous d’avantages économiques, que l’on peut segmenter de la sorte selon l’acteur économique (trois segments principaux) :

Eco Cloud computing

Source : http://www.microsoft.com/en-us/news/presskits/cloud/docs/the-economics-of-the-cloud.pdf – Evolution des TCOs

-Des économies d’échelle du côté des fournisseurs, puisque les Datacenters réduisent les coûts par serveur.

Le fournisseur de Cloud peut en effet diminuer ses coûts dans certains domaines. L’énergie est une source substantielle parmi leurs dépenses ; pour diminuer les factures énergétiques, ceux-ci signent des achats en gros et s’installent près de lieux où l’approvisionnement en électricité est moins dispendieuse (près de centrales électriques par exemple).

L’un des avantages du Cloud est la possibilité d’automatiser un certain nombre de tâches, ce qui réduit la masse salariale nécessaire et donc le coût du personnel.

Les opérateurs de centres de données importants peuvent bénéficier de remises quantitatives sur le matériel utilisé, facilité par la standardisation des architectures Hardware/software. Cette homogénéité des infrastructures a donc rendu possibles ces remises.

-Un groupement côté demandeur, ce qui permet d’optimiser le taux d’utilisation des serveurs. La virtualisation est l’un des éléments qui favorise cette exploitation maximale des serveurs physiques.

Le coût de l’informatique dépend de la capacité du parc technologique et de son degré d’utilisation. Avec la virtualisation, il n’est plus requis d’augmenter le nombre de serveurs physiques proportionnellement aux charges ; plusieurs applications peuvent en effet s’exécuter sur un seul serveur physique. L’agrégation de la demande, combinée à la virtualisation, a donc pour effet l’exploitation maximale des composants matériels. L’utilisation des ressources informatiques est donc l’une des composantes du coût. Il convient alors d’en comprendre les facteurs.

-Enfin, la mutualisation aboutie à une réduction des coûts à mesure que le nombre de « locataires » augmente.

 

L'ensemble des coûts et avantages économiques du Cloud computing

L’ensemble des coûts et avantages économiques du Cloud computing

[1]http://www.microsoft.com/en-us/news/presskits/cloud/docs/the-economics-of-the-cloud.pdf
Je suis un blogueur passionné par le marketing digital et le domaine IT. Après avoir travaillé dans le E-commerce et le Cloud computing, je mets à présent mes compétences au service d’une compagnie de retargeting. J’effectue des missions de freelancing pour des sites qui concernent l’industrie du SaaS et du Webmarketing. Enfin, j’aide différents types d’entreprises à développer leur présence sur le web. Les articles que j’écris reflètent uniquement mes opinions personnelles.

Comments ( 2 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Do you want massive traffic?
Scelerisque augue ac hac, aliquet, nascetur turpis. Augue diam phasellus odio lorem integer, aliquam aliquam sociis nisi adipiscing hacac.
  • Goblinus globalus fantumo tubus dia
  • Scelerisque cursus dignissim lopatico
  • Montes vutario lacus quis preambul
  • Leftomato denitro oculus softam lorum
  • Spiratio dodenus christmas gulleria tix
  • Dualo fitemus lacus quis preambul bela
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cubWljaGFlbHVscnljay5jb20vd3AtY29udGVudC91cGxvYWRzLzIwMTQvMDUvTGVfQ2xvdWRfY29tcHV0aW5nX3YyLnBuZyIgZnJhbWVib3JkZXI9IjAiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbj48L2lmcmFtZT4=
* we never share your details with third parties.